Le musée vivant

舞台芸術Le musée vivant

Samedi 16 et dimanche 17 juillet 2011 de 14h00 à 18h00

会場: Galerie 3
分類:舞台芸術
Public price : Accès avec un billet d'exposition
対象:全ての年齢
Duration : 240'
Author : Robert Cantarella

Le musée vivant met à disposition une collection d’oeuvres - à vous de choisir laquelle vous souhaitez découvrir, elle vous sera racontée par la suite. L’oeuvre racontée est une nouvelle oeuvre : une reconstitution par la parole. Le rapport est unique puisqu’un interprète est face à une, deux ou trois personnes maximum, l’oeuvre est au milieu. Composée du récit et de l’écoute, elle enrichira votre musée intime, sans cesse reconfiguré en fonction de la mémoire fragile.

Si une œuvre te parle, viens l’écouter !

Le musée vivant propose des œuvres racontées.

Le musée vivant met à disposition une collection d’œuvres dans le cadre d’une exposition. Le visiteur choisit la pièce qu’il souhaite découvrir, et assiste ensuite à l’œuvre dite par quelqu’un. L’œuvre racontée est une nouvelle œuvre : une reconstitution par la parole. Le rapport est unique puisqu’un interprète est face à une, deux ou trois personnes maximum, l’œuvre étant au milieu. L’œuvre se transforme, est faite du récit et de l’écoute.

Devant l’augmentation effrénée des mémoires technologiques, souvent intitulées « mémoires dures », le musée vivant développe l’entretien de la « mémoire fragile ». Celle-ci est subjective, friable, momentanée, une sorte d’unité de mesure de l’estime portée à l’œuvre. Elle est constituée entre autres de la réception des œuvres d’art qui nous ont touché d’une manière ou d’une autre. Notre musée intime se reconfigure sans cesse en fonction de la « mémoire fragile ». Le musée vivant est une institution de la fragilité qui collectionne et présente de l’art visuel, musical, littéraire, théâtral, cinématographique, architectural et chorégraphique.

Après une formation aux Beaux-Arts de Marseille, Robert Cantarella suit les cours d'Antoine Vitez à l'école du Théâtre national de Chaillot. En 1983, il crée avec Grégoire Ingold, le Théâtre du Quai de la gare à Paris, puis, en 1985, il fonde la Compagnie des Ours.

En 1987, la création d'Inventaires avec Florence Giorgetti, Judith Magre et Edith Scob, marque le début d'un long compagnonnage avec l'écrivain Philippe Minyana. Particulièrement attaché aux auteurs contemporains, notamment à Christophe Huysman, Noëlle Renaude, Lars Norén et Michel Vinaver, il a également mis en scène Cervantes, Shakespeare, Tchekhov et Kaiser. Il a également créé plusieurs spectacles à l'étranger : à Lodz en Pologne, à Manille aux Philippines, à Rabat au Maroc, à Potsdam en Allemagne, et très récemment il a mis en scène 11 September de Michel Vinaver à Los Angeles.

Depuis juillet 2000, il est directeur du Théâtre Dijon Bourgogne, Centre dramatique national, où il a créé des pièces de Thomas Bernhard, Alexandre Soukhovo-Kobyline, Michel Vinaver, Philippe Minyana, Jean Magnan, Eugene O'Neill, August Strindberg et Robert Garnier. En 2004, il a créé Werther, opéra de Massenet, à l'Opéra de Massy et au Grand théâtre de Dijon.

En co-production avec l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes