Français

Six malentendus

Spectacles vivantsSix malentendus

Jeudi 8 juin 2017 à 18:30 et 20:00

Lieu(x) : Grande Nef
Catégorie : Spectacles vivants
Discipline : Music
Tarif : 10 € / 5 €
Public : Tout âge
Durée : 45'
Auteur : Chapelier Fou, alias Louis Warynski

À partir d'une sélection d’œuvres de l'exposition Musicircus, Louis Warynski (Chapelier Fou) crée une situation musicale unique : installations sonores, jeu en live, synthétiseurs et moteurs sont autant de regards portés sur l’exposition. Les disques de Kandinsky deviennent un grand collage musical, et les Boucliers de Calder les rouages d’une grande horloge. Plus loin, les sons du synthétiseur, changés en images à l’aide d’un oscilloscope, tentent de recréer les mouvements de la danse serpentine de Loïe Füller...

30 disques
Comme un condensé de la discographie de Kandinsky, 30 Disques propose un grand collage musical, exclusivement réalisé à partir de fragments des 30 disques exposés.

Les registres à décalage
Les registres à décalage est une pièce improvisée, jouée sur 4 instruments enregistrés à tour de rôle, par séquences, qui, telles des générations d’individus, finissent par s’éteindre pour être remplacées par d’autres.

Tout ce qui tourne
Tout ce qui tourne est une performance musicale et vidéo pour synthétiseur et oscilloscope. Les sons du synthétiseur, changés en images à l’aide d’un oscilloscope, tentent de recréer les mouvement de la Danse Serpentine de Loïe Füller.

Horloge des superstitions
Et si Les Boucliers de Calder étaient les rouages d’une grande horloge qui sonnerait non pas les heures, mais les symétries entre les heures, les minutes et les secondes, les suites mathématiques formés par les chiffres de nos radio-réveils ?

Dodécarte
Dodécarte est une performance spatiale et musicale improvisée qui s'inspire de la structure de l’Open Cube de Sol Lewitt. La forme en croix dessinée au sol par les coins du cube devient une cartographie rythmique, sonore et spatiale dans laquelle l’auditeur est invité à s’immerger.

Radioruban
Une radio laissée là, diffusant des extraits du passé. Chaque visiteur quittant l’exposition déclenche l’enregistrement d’un nouveau fragment sonore, laissant ainsi derrière lui, pour ceux qui restent, un résultat différent.

Six malentendus est une commande du Centre Pompidou-Metz. Production Nouveau Monde.