Français

Playtime

CinémasPlaytime

Jeudi 22 septembre 2011 à 20h30

Lieu(x) : Auditorium Wendel
Catégorie : Cinémas
Discipline : Cinémas
Tarif : Entrée libre dans la limite des places disponibles
Public : Tout âge
Durée : 126'
Auteur : Jacques Tati

PRÉ-OUVERTURE DE NUIT BLANCHE 4

Un groupe d’Américaines en voyage organisé débarque à Paris. Elles découvrent une ville ultramoderne et aseptisée, dans laquelle le lunaire M. Hulot (Jacques Tati) a du mal à s’intégrer. Avec Playtime on est sous le choc d’une inventivité plastique et comique inédite, d’une vision du monde qui a conservé toute sa pertinence quarante-quatre ans après. Retour sur un chef-d’oeuvre du cinéma à l’occasion de la 4e Nuit Blanche de Metz.

A l’ère de l’«Economic Air Lines», des Américaines effectuent un voyage organisé. Au programme : une capitale par jour. Arrivées à Paris, elles s’aperçoivent que l‘aéroport est exactement le même que celui qu’elles viennent de quitter à Rome, que les routes sont les mêmes qu’à Hambourg et que les lampadaires ressemblent étrangement à ceux de New York. Si bien qu’en fin de compte le décor n’a pas changé d’une ville à l’autre… Petit à petit, elle rencontre des français, et parmi eux, Monsieur Hulot.

Voir Playtime, c’est pénétrer dans un véritable laboratoire de rires et de regards, où tout dépend de la capacité de chacun à s’investir, à participer à la création toujours recommencée de l’œuvre.

« Playtime est (...) un pur chef-d'oeuvre, qui concilie les vertus du génie créateur et du divertissement populaire, l'intelligence critique et la fantaisie inspirée,  l'observation réaliste et la dérive burlesque. »

Le Monde - (Jacques Mandelbaum)


« C'est un film-monde, un film-fleuve, aussi intranquille qu'impassible, et qui irrigue encore aujourd'hui (.. .). C'est un film encore plus beau qu'il fut ambitieux. C'est le plus beau film du monde. »

Télérama – (François Gorin)

Né le 9 octobre 1907, Jacques Tati (de son vrai nom Jacques Tatischeff) décide rapidemment, au grand dam de son père, de devenir mime. Il se produit ainsi sur des scènes de music-hall et ne tarde pas à rencontrer le succès. Il décide alors de porter ses numéros d'imitation à l'écran : 6 courts-métrages sont ainsi réalisés entre 1932 et 1947.

En 1949 sort son 1er long-métrage, « Jour de fête », qui rencontre un beau succès. Fort de cette réussite, il réalise « Les Vacances de Mr Hulot » en 1953, dans lequel il crée ce célèbre personnage Monsieur Hulot. En 1956, il crée Specta Films, sa propre maison de production. « Les vacances de Mr Hulot » est un véritable triomphe international, ce qui lui permet en 1958 de remettre le couvert avec « Mon Oncle », son 1er film en couleur. Tourné en deux versions, française et anglaise, il obtient le prix spécial du jury à Cannes et l’Oscar du meilleur film étranger en 1959.

De 1965 à 1967, très occupé par le projet de « Playtime, » Tati tourne également un court métrage « Cours du soir » dans lequel il tient un rôle. « Playtime » sort en 1967. Très attendu, le film ravit les cinéphiles mais ne rencontre pas le succès espéré auprès du public. Les investissements furent si importants (toute une ville reconstruite sur un terrain vague en guise de décor) que Tati subit longtemps le conséquences financières de cet échec, au point qu'il doit même hypothéquer sa demeure de Saint-Germain-en-Laye.

Par la suite, il se voit obligé de réduire ses ambitions : son film suivant, « Trafic », bien que projeté en salle en 1971, est conçu au départ pour être un téléfilm. En 1973, il réalise « Parade » en vidéo et crée ainsi une nouvelle forme de spectacle cinématographique : le film présente une succession de numéros musicaux et comiques où est mis en scène un véritable public.

En 1974, Specta Films fait faillite. Affaibli par de graves problèmes de santé, Jacques Tati meurt le 4 novembre 1982, en pleine préparation du scénario d'un nouveau film « Confusion ».

Jacques Tati, Playtime, 1967, France
Production : Specta-Films
Distribution : Les films de mon oncle