Français

ÉducationÉtudiants

Image Entete: 
Centre pomidou Metz

Le Centre Pompidou-Metz a une mission de service public et s’inscrit dans une démarche d’ouverture à tous les publics et de démocratisation de l’art.
Une des valeurs forte véhiculées par l’institution est la porosité entre les disciplines, la pluridisciplinarité.

Le projet des « Grands médiateurs » s’inscrit dans la lignée du projet « les petits médiateurs » qui existe depuis 2010 et qui vise à mettre en valeur des collégiens par le biais de l’art et de sa transmission à d’autres publics (les parents, d’autres élèves d’âges différents, des personnes âgées, des usagers de CAT, des VIP, des visiteurs inconnus lors d’une médiation en salle).

Depuis plusieurs années, le Centre Pompidou-Metz s’associe aux Grandes Écoles, notamment aux disciplines scientifiques. Son but est d’impliquer des élèves-ingénieurs et de les rendre « Grands Médiateurs » du Centre Pompidou-Metz, développant ainsi un regard scientifique sur les œuvres et les expositions en général. Ce projet est basé sur la transmission par les pairs. Les élèves peuvent se projeter ainsi dans le discours des étudiants et dans leur parcours. En plus du rôle de passeur de l’étudiant, cette action repose également sur la générosité. Générosité des Grandes Ecoles, de leurs étudiants et de l’ouverture du Centre Pompidou-Metz qui devient, le temps d’une journée, leur espace.
Chaque projet se conçoit en amont sur plusieurs mois (visite des étudiants, formation, temps de préparation en classe, etc.).

La fête de la science avec CentraleSupelec depuis 2015
Le point de départ est une exposition en cours. Les élèves-ingénieurs choisissent des œuvres qui peuvent être traitées de manière scientifique. Dans le prolongement d’une visite menée par les étudiants, pour des élèves ou pour un public individuel, des ateliers d’expérimentation sont proposés en lien avec les phénomènes scientifiques mis en exergue par nos jeunes chercheurs.
Pour exemple :
En 2015, lors de l’année internationale de la Lumière, des œuvres de Phares ont suscité l’intérêt des étudiants pour les notions de couleur, lumière et invisibilité, lumière et miroir.
En 2016, lors de l’exposition Musicircus, qui lient les arts plastiques à la musique, des phénomènes tels que le son, les vibrations, la déformation, la reconnaissance auditive ont été expérimentés par 500 élèves et 70 visiteurs individuels.
En 2017, exploration de l’exposition Fernand Léger. Le beau est partout

Des ateliers musicaux animés par des étudiants de l’Ecole nationale Supérieur des arts et métiers.
Toujours en lien avec l’exposition Musicircus, les futurs ingénieurs de l’ENSAM ont proposé en mai 2016, des ateliers musicaux aux visiteurs du Centre Pompidou-Metz, en reproduisant le piano optophonique de Baranov-Rossiné, en révélant les phénomènes vibratoires du son ou encore en jouant du VEME, instrument réalisé en partenariat avec l’Orchestre national de Lorraine.

Les Miniconfs des étudiants de l’ENIM, Ecole nationale des ingénieurs de Metz
Dans le cadre de l’exposition Sublime. Les tremblements du monde, une journée « écolo» est organisée pour les classes de CM et de collège.
A la suite de la visite de l’exposition dont la thématique est liée au développement durable et à l’écologie, les élèves-ingénieurs de l’ENIM animent des « miniconf » de 15mn en mai 2016 sur des sujets de vulgarisation tels que, « qu’est-ce qu’un Tsunami ? », « comment se forme un volcan ? », « quelles sont les énergies renouvelables ? ».
100 élèves ont assisté à ces journées « écolo ».

La journée mécanique animée par les étudiants de l’Ecole nationale Supérieur des arts et métiers
Le jeudi 19 octobre 2017 des classes viennent en visites guidées découvrir l’exposition Fernand Léger. Le beau est partout et plus spécifiquement l’ aspect mécanique du travail de l’artiste, la machine qui l’a tant inspiré. L’après-midi, les classes se dirigeront vers l’ENSAM pour des ateliers de découverte technologique.