Français

L’art contemporain raconté aux enfants

ExpositionsL’art contemporain raconté aux enfants

Du 2 juillet au 4 septembre 2011

Lieu(x) : Studio
Catégorie : Expositions
Tarif : Accès libre pour les visiteurs munis d’un billet d’entrée aux expositions
Public : Tout âge

Cet été, du 2 juillet au 4 septembre 2011, le Centre Pompidou-Metz propose « L’art contemporain raconté aux enfants », un projet de l’artiste italien Gianni Colosimo. L’exposition est présentée dans le Studio, espace modulable, ouvert à tous les champs de la création, jusqu’ici investi par le spectacle vivant, dans lequel est montré pour la première fois une exposition avec le projet de Gianni Colosimo.

Une exposition pour les 7 à 77 ans !

Commissariat : Patrick Amine.

Pour cette exposition, Gianni Colosimo a choisi de revisiter et de réinterpréter des œuvres emblématiques du XXe et XXIe siècle.
« Ces œuvres ont été choisies pour leur possibilité de transposition immédiate dans le monde des enfants. Elles racontent des histoires. L’artiste les fait revivre, ou les actualise pour certaines d’entre elles, en explorant leurs multiples facettes. Une perception originale et pleine d’humour », explique Patrick Amine, le commissaire de l’exposition.

Cette exposition fait participer le public aussi bien jeune qu’adulte, en faisant appel à l’imagination, tout particulièrement pour les œuvres revisitées que le public peut s’approprier. On y découvre des images, sculptures et installations ludiques qui révèlent leur caractère insolite, décalé et humoristique. Ces œuvres permettent aussi une initiation à l’histoire des arts de la deuxième partie du XXe siècle et du début du XXIe siècle.

« En pratique, mon intervention artistique consiste à donner une nouvelle vision de l’œuvre d’art dans laquelle l’enfant peut s’impliquer d’une manière ludique, en l’interprétant par son propre raisonnement. Les œuvres originales de référence sont des déclencheurs. Certaines d’entre elles ont été imaginées par les grands maîtres de l’art contemporain. C’est une exposition esthétiquement didactique pour intéresser un public d’enfants mais aussi un public d’adultes, au merveilleux et parfois un peu « obscur » univers de l’art contemporain», précise l’artiste, Gianni Colosimo.

Biographie de Gianni COLOSIMO

Gianni Colosimo (né en 1953, il vit et travaille à Turin, Italie) a commencé son activité artistique comme performeur à la galerie de Giorgio Persano (Turin), l’un des plus prestigieux galeristes italiens avec Freud mon ami (1981), ainsi qu’au festival de Bologne et à l’ICC d’Anvers. Suivront : Le grand sommeil du trapéziste, à la Galerie Nationale d’art moderne de Rome, Nebbia di Latte au Castello di Rivoli (Turin, 1984), et Gli amori dei sette peccati (1990). Il rédige un mémoire sur Yves Klein et le théâtre du vide. Après un intermède, il retrouve l’espace d’exposition à Milan, à la galerie Pack (2006) où il crée l’installation : Wallpaper, il vortice del desiderio è privo d’orizzonte. Il recouvre entièrement la galerie de billets de 1 dollar. Il participe à deux reprises à la Biennale de sculpture de Carrare en 2008 et en 2009. Il utilise les magazines d’art tels qu’Artforum, Exibart, Mousse pour publier des annonces esthétiques anonymes. Il est invité à participer à la Biennale de Venise 2011 dans le cadre des pavillons des artistes italiens, et à la biennale d’Alessandria.


Biographie de Patrick Amine, commissaire de l’exposition

Patrick Amine est essayiste et critique d’art et de littérature au magazine Art press, à la Revue des deux Mondes et à L’Infini. Il a étudié la composition au conservatoire de musique de Marseille. Commissaire d’expositions en Europe depuis une quinzaine d’années, il a reçu le Prix de l’Innovation culturelle pour son exposition « Nature Mutante » (1994, Auch). Il a pu montrer des artistes tels que Jan Fabre, N+N Corsino, Joel-Peter Witkin, Loris Cecchini, Pascal Bernier… En 2005, il organise l’exposition : « César, Portrait Intime (Dessins inédits) », au Musée du Botanique de Bruxelles. En 2007, toujours à Bruxelles, il présente l’œuvre dessinée d’Hervé Di Rosa et écrit un essai sur son œuvre, Journal modeste (Ed. Buchet-Chastel). Il a été également commissaire de l’exposition : « Un siècle d’art russe et soviétique », au Musée des Ducs de Wurstemberg, à Monbéliard (2008). Conseiller littéraire de France Culture-Radio France (1999-2004) et conférencier à l’ISELP (Bruxelles) et à l’Ensba, il est l’auteur de : Une Vie, une déflagration, Entretiens avec Louis Calaferte (Denoël) et Petit éloge de la colère (Gallimard-Folio, 2008).