Français

Histoires de peintures, suivi de We killed a cheerleader 2.2

Spectacles vivantsHistoires de peintures, suivi de We killed a cheerleader 2.2

Jeudi 11 avril 2013 à 20h

Lieu(x) : Galerie 2 , Studio
Catégorie : Spectacles vivants
Cycle : Studiomatic
Discipline : Danse
Tarif : 15 € / 10 €
Public : Tout âge
Durée : 90'
Auteur : Aurélie Gandit
Marie Cambois, Jean-Philippe Gross et Aurélie Gandit

Histoires de peintures s’inspire des extraits du livre éponyme de Daniel Arasse, paru aux éditions Denoël en 2004, qui regroupe une transcription des 25 émissions proposées sur France Culture pendant l’été 2003. Ce solo, associant la voix enregistrée et la danse, emmène le spectateur dans une véritable traversée chorégraphique des textes jubilatoires de cet historien d’art, qui faisait « joyeusement de l’histoire de l’art, en artiste ». Objectif : susciter le désir de mieux voir et revoir la peinture.

Deuxième volet d’une série de pièces chorégraphiques et sonores initiée en 2008 par Marie Cambois et Jean-Philippe Gross avec We killed a cheerleader 2.1, pièce pour une danseuse et un haut-parleur, We killed a cheerleader 2.2 est désormais créée pour deux danseuses et deux haut-parleurs. Aux mouvement du corps par la production de gestes répondent les mouvements de la membrane par la projection de sons. Décortiquer la musique pour ne garder que le son ; décortiquer la danse pour ne garder que le geste. Utiliser, de manière extrêmement primaire, le principe de propagation des ondes sonores ; illustrer, de manière extrêmement primaire, leur diffusion par le mouvement. Réduire et décomposer, radicalement et arbitrairement, une séquence de cheerleading. Faire vibrer l’air et l’espace. En somme, un prétexte à faire du mouvement.

En partenariat avec l’Arsenal-EPCC Metz en scènes dans le cadre de la résidence d’Aurélie Gandit.