Walter Benjamin, l’exilé né

Talks / ConferencesWalter Benjamin, l’exilé né

Mercredi 07 décembre 2011 à 18h30

Locations : Auditorium Wendel
Category : Talks / Conferences
Discipline : Conference
Public price : Accès libre dans la limite des places disponibles
Public : All ages
Duration : 90'
Author : Bruno Tackels
  Écrivain, chroniqueur et dramaturge.

Toute sa vie, et bien avant le départ forcé de 1933, Walter Benjamin s’est retrouvé comme en exil intérieur. D’où cet art de la flânerie qu’il a développé tout au long de son existence d’errance : une pratique philosophique, qui ouvre les villes comme un livre et cherche l’espace d’une révélation.

La flânerie Benjaminienne est en effet devenue une pratique philosophique, qui fait de l’errance l’espace d’une révélation. Nous déplierons cette hypothèse à partir d’une double lecture, celle de l’essai sur le langage par une lecture de la Genèse et celle du Livre des Passages, où nous verrons comment l’errance moderne est souterrainement une quête de la rédemption.

Agrégé et docteur en philosophie, Bruno Tackels enseigne l’esthétique et l’histoire du théâtre contemporain à l’université de Rennes 2. Il est l’auteur de deux livres dédiés à Walter Benjamin, Petite introduction à Walter Benjamin, et L’Œuvre d’art à l’époque de Walter Benjamin.
 
Chroniqueur sur France Culture, il a été producteur d’une émission mensuelle, penseurs de théâtre, devenue Autour du plateau depuis septembre 2006.

Depuis 5 ans, il rédige une série d’essais monographiques, consacrés à des « Ecrivains de plateau ». Le premier, sur la Societas Raffaello Sanzio, est sorti en juillet 2005, suivi de quatre autres volumes consacrés successivement au Théâtre du Radeau, Anatoli Vassiliev et Rodrigo Garcia et Pippo Delbono.
 
En mars 2009, il publie la biographie du philosophe Walter Benjamin, Une vie dans les textes, aux éditions Actes Sud, pour laquelle il reçoit, en décembre 2010, le prix de l’essai philosophique (Roland de Jouvenel) de l’Académie française.

A l’automne 2010, il publie un hommage à Walter Benjamin, Trois cailloux pour Walter Benjamin, avec Pierre Michon et Guy Petitdemange.

En coproduction avec les Journées Européennes de la Culture Juive