Français

Écran somnambule

Spectacles vivantsÉcran somnambule

Dimanche 31 mai 2015 à 15:00

Lieu(x) : Studio
Catégorie : Spectacles vivants
Discipline : Danse
Tarif : 5€
Public : Tout âge
Durée : 32'
Auteur : Latifa Lâabissi
  Chorégraphe

À l'origine, il y a une partition, celle de La Danse de la sorcière, célèbre chorégraphie de Mary Wigman (1914). Cette pièce qui a marqué l'avènement de la danse moderne nécessite une énergie électrique, un engagement total de l'être. « Sans extase, pas de danse », assénait Mary Wigman à ses élèves. Avec lenteur et minutie, Latifa Laâbissi se saisit de cette partition, la rejoue. Mais à son rythme : elle la dérègle. Elle tord la chorégraphie originelle, l'étire jusqu'à révéler la construction de chaque mouvement. Réinterprétée, avec ses mouvements tendus à l'extrême et désarticulés, La Danse de la sorcière dévoile un nouveau visage, toujours grimaçant, repoussant et fascinant.

À partir du film Mary Wigman tanzt (1930), extrait « La danse de la sorcière », (« Hexentanz », 1926)
Conception : Latifa Laâbissi
Conception costume : Nadia Lauro
Lumière : Yannick Fouassier
Création son : Olivier Renouf d’après l’interprétation instrumentale de Henri-Bertrand Lesguillier (d’après la musique de H. Hasting et W. Goetze)
Direction technique : Ludovic Rivière
Production : Figure Project
Coproduction : CCN de Franche-Comté à Belfort
Avec le soutien de La Passerelle, Scène Nationale de Saint- Brieuc
Prêt de studio : Musée de la Danse / CCNRB (Rennes), La Ménagerie de Verre dans le cadre des Studiolab

Sur une proposition de Mathieu K. Abonnenc, artiste présenté dans l’exposition Leiris & Co. et dont le film Secteur IX B coproduit par le Centre Pompidou-Metz est présenté à la Biennale de Venise 2015.